Actualités L'Université des femmes partage

Vingt ans après la Conférence internationale sur la population et le développement de 1994 qui en jetait les fondements, les droits sexuels et reproductifs (et parmi eux l’accès à la contraception, à des services d’avortement sûr et légal, ou à une éducation à la sexualité de qualité pour les jeunes tout particulièrement), ont connu ces derniers mois de préoccupantes remises en cause.

Lire la suite...

Chronique féministe n°113, janvier-juin 2014. 9,50€.

Lire la suite...

les fausses bonnes idées

L’opinion publique fourmille d’un tas d’idées sur ce qui est ou serait bon pour les femmes –par exemple que le temps partiel permet aux femmes de concilier vie professionnelle et vie familiale et est donc source d’épanouissement–, sorte d’ « opinions clef sur porte » véhiculées par des intellectuels et des polémistes, des politiques, des religieux, des quidams. L’observation minutieuse de ces idées à l’aide des lunettes de genre permet de se rendre compte que, loin de servir les femmes, ces « bonnes » idées sont en fait sources de grandes inégalités et constituent donc de « fausses bonnes idées ». 

Par ailleurs, ces fausses bonnes idées pour les femmes ont la dent dure et il nous faut être armé-e-s des bonnes connaissances pour les battre en brèche. Tel est le propos de cet ouvrage dont les différentes contributions sont à la fois des remises en question de ces opinions courantes autant qu’elles nous fournissent les éléments nécessaires à leur déconstruction.

les fausses bonnes idées

 

 

 

Les fausses bonnes idées pour les femmes. Sortir du capitalisme et du sexisme, sous la direction de Catherine BOURGEOIS, (Collection « Pensées féministes »), 2014. 24€.

 

Table des matières : 

Introduction – Catherine Bourgeois

1. L’anti-féminisme et la peur de l’indifférenciation des sexes et des genres – Christine Bard

2. La nuit de noces et le mariage du 19e siècle à nos jours : idylle ou calvaire pour les femmes ? – Sara Tavares Gouveia

3. « Jean : “Tous les hommes sont sexistes”, Jeanne : “sauf mon mari”». Le déni des inégalités dans les couples – Patricia Roux

4. La séduction au féminin revisitée – Irène Jonas

5. « Laisse ma biche, je vais le faire ! ». Les insidieuses conséquences du sexisme bienveillant – Annalisa Casini

6. La grande baby’llusion – Corinne Maier

7. Le travail à temps partiel nuit gravement à l’égalité entre les hommes et les femmes – Margaret Maruani 

8. Du temps, mais comment ? Les féministes et la « conciliation », ou le cas de la RTT – Valérie Lootvoet

9. Prise en charge familiale des personnes âgées. Care, genre et pouvoir – Naïma Hamrouni

10. État et politiques sociales en Amérique latine : de la politisation à la dé-politisation de la pauvreté à la lumière des rapports de genre – Bérengère Marques-Pereira

11. Travail domestique des migrantes et solidarité familiale transnationale : Des éléments-clés pour repenser l’accès à la défamilialisation dans les Etats sociaux européens – Laura Merla et Florence Degavre

12. La migration est-elle une chance pour les femmes ? – Nasima Moujoud

13. Le rôle du genre et des imaginaires géographiques dans la migration des femmes – Yvonne Riaño

14. La famille protège… Dehors c’est dangereux – Irène Zeilinger

15. Mixité ou non mixité dans la formation et l’enseignement – Nadine Plateau

16. Quel écoféminisme pour quelle décroissance ? – Marie-Pierre Najman

17. Devenir femme et/ou scientifique avec les animaux – Vinciane Despret

 

 

Paroles de femmes, paroles de folles... Cet ouvrage, qui reprend le texte d′un mémoire présenté en vue de l′obtention du titre de Master en histoire primé par l′Université des Femmes en 2013, explore le destin de certaines femmes enfermées à l′asile de Bailleul entre 1880 et 1914.


Aux contours de l′essentiel absent, Sophie Richelle, part à la rencontre de leur vécu au fil d′un récit captivant, qui décrit leur expérience d′aliénée de manière à la fois humaine et scientifique à travers l′étude approfondie de leur environnement et de leurs conditions d′internement, et cite de larges extraits de leurs écrits.


Des pistes sont également lancées pour une histoire de la folie, et en particulier celle de la folie au féminin : quelles représentations s′en faisaient alors les médecins? Perçues comme irresponsables, irrationnelles, et émotives par nature, les femmes sont indéniablement plus enclines aux dysfonctionnements de l′esprit à leurs yeux.


Une exploration passionnante dans les archives asiliaires et le monde de la psychiatrie qui réveille, le temps d′un mémoire, les voix de ces « folles » de Bailleul.

les folles de Bailleul

 

 

Les « folles » de Bailleul : expériences et conditions d′internement dans un asile français (1880-1914), Sophie RICHELLE, (Collection « Cahiers de l′UF »; n°10), 2014. 12 €.

 

Table des matières

Introduction


Première partie : Entrer dans l′asile :


- Une comparaison hommes-femmes



Deuxième partie : Une vie entre les murs :


- Famille et entourage

- L′asile-lieu de vie, usages et pratiques


- Les traitements


- Traitement pharmaceutique et distraction


- Les médecins


- Les sœurs hospitalières


- Des femmes - Les aliénées par elles-mêmes



Troisième partie : Mourir à l′asile :


- Marthe R. (1870-1941)


Conclusion

 

Plus d'articles...

  1. Un nouveau site web !

Actualités

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5