Actualités L'Université des femmes partage

L’Université des Femmes engage un-e chargé-e de projet administratif, contrat ½ temps

Vision

La personne adhère à la vision et au projet de l’Université des Femmes, https://www.universitedesfemmes.be/index.php/universite-des-femmes-bruxelles

Mission – Fonction

• Gestion administrative journalière
• Appui à la direction et aux différentes fonctions
• Gestion de l’allocation des ressources matérielles et financières, en collaboration avec la responsable financière

Profil et Compétences

· Professionnelles et techniques :
• Perspective en droits des femmes
• Une expérience professionnelle d’au moins 5 ans dans la gestion de projets constitue un atout
• Compétences en écriture et présentation de projets à des bailleurs
• Capacité de rédaction des rapports administratifs et institutionnels
• Maîtrise des outils informatiques

. Interpersonnelles :
• Capacité à travailler en équipe
• Bonne communication écrite et orale

Conditions et environnement de travail :

Période : Contrat de remplacement. Engagement direct.
Conditions salariales : En fonction de l’expérience de la personne et conforme à la commission paritaire 329. 02, indemnités déplacement à vélo ou couverture de transports publics.
Lieu de travail : 10, rue du Méridien, 1210 Bruxelles (Belgique)
Temps de travail : 1/2 temps – 18 heures.

Envoyer la candidature - lettre de motivation et curriculum vitae - en format électronique avant le 30 avril 2024 à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les entretiens auront lieu la semaine du 6 mai

 

 

JOURNÉE D'ÉTUDE « Soigner les soignant·e·s? Pour une meilleure consultation gynécologique! »

Jeudi 18 avril 2024, de 9h à 16h30

La journée d'étude aura comme but d’exposer et d’interroger les conditions de travail imposées aujourd’hui de manière toujours croissante au personnel médical par des logiques productivistes.
Dans quelles conditions les soignant·e·s peuvent-elles·ils encore accompagner leurs patientes de manière qualitative ? Comment permettre une consultation gynécologique qui autorise un vrai dialogue entre le praticien·ne et sa patiente ?

PROGRAMME

PRÉSIDENTE DE SÉANCE DE LA MATINÉE : Hélène RYCKMANS

09h00 - 09h30 : Accueil

09h30 - 10h00 : Loi de 2002, aspects juridiques relatifs aux droits des patientes, Miriam BEN JATTOU, présidente de Femmes de droit, droit des femmes

10h00 - 10h15 : Retour sur les revendications suite aux ateliers : vers quelle consultation gynécologique? Valérie LOOTVOET, directrice de l'Université des Femmes

10h15 - 10h45 : Récit des résistances politiques rencontrées dans l'élaboration du rapport sénatorial apportant des recommandations pour en finir avec les violences gynécologiques et obstétricales, France MASAI, sénatrice et présidente du groupe Ecolo-Groen, conseillère communale à Ciney, en charge du rapport politique sur les violences gynécologiques et obstétricales

10h45 - 11h00 : Questions - Réponses

11h00 - 11h15 : Pause

11h15-11h45 : Violences gynécologiques et obstétricales, analyses systémiques, Lola CLAVREUL, membre de l’Organe d’administration de la Plateforme citoyenne pour une naissance respectée

11h45 - 12h15 : Que retirer de 30 ans d'expérience à la Free Clinic en termes de VGO? Quelle formation pour les soignant·e·s? Katinka in't ZANDT, psychologue, chargée de projet au Monde selon les femmes

12h15 - 12h30 : Questions - Réponses

12h30 - 13h30 : Pause lunch (non inclus)

PRÉSIDENTE DE SÉANCE DE L'APRÈS-MIDI : Pascale MAQUESTIAU

13h30 - 14h00 : Sage-femme dans un hôpital universitaire : impacts et réalités socio-économiques pour les soignant·e·s et leurs patientes, Brigitte DUMON, sage-femme, consultations pré- et postnatales Cliniques universitaires Saint-Luc

14h00 - 14h30 : Pourquoi est-ce que j'ai tracé mon chemin hors de l'hôpital? Melyssa CHAMBARD, sage-femme, Union Professionnelle des Sages-Femmes Belges, créatrice de la maison de naissance La Bulle et du podcast Bulle de sage-femme

14h30 - 14h45 : Questions - Réponses

14h45 - 15h00 : Pause

15h00 - 15h30 : Comment un gîte de naissance intra-hospitalier peut faire évoluer les pratiques ? Virginie PARIS, sage-femme au Cocon

15h30 - 16h00 : Retour d’expériences et conclusion, Miriam BEN JATTOU

16h00 - 16h30 : Questions - Réponses

Lieu : Maison Amazone - Rue du Méridien 10 - 1210 Saint-Josse-ten-Noode, salle Marie Popelin (A017)

Inscription souhaitée : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  (n'oubliez pas de mentionner vos nom et prénom, l'activité à laquelle vous vous inscrivez et la date de celle-ci)

Gratuit

Avec le soutien financier de la Wallonie, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la COCOF

Dans le cadre des activités d'éducation permanente soutenues par la Fédération Wallonie-Bruxelles

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

Dire le Juste et l’Injuste.

Non logement, oppressions et violences, précarité, errance, migration, enfermement dans une culture patriarcale, santé mentale, discriminations de genre... Quelles démarches concrètes et collectives mettre en œuvre pour passer du subir à l’agir ?


Un atelier de 3 jours

Majo Hansotte et l’Université des Femmes s’associent pour proposer en 3 jours un atelier de pratiques méthodologiques concrètes, accessibles à toutes et tous.

Depuis de nombreuses années, Majo Hansotte propose des ateliers d’éducation citoyenne pour des personnes vivant des situations injustes et pour tous ceux et celles qui, sur le terrain, dans les associations, dans les lieux de vie, les quartiers… les accompagnent, les soutiennent, les mobilisent. L’atelier ici présenté s’adresse aux personnes qui s’engagent en particulier dans les oppressions subies par des femmes ; femmes confrontées à la violence, à la solitude, en prison, en manque de logement, femmes migrantes, femmes vivant des situations touchant à la santé mentale, discriminées pour leurs choix de vie et leurs orientations, femmes en situation précaire, ou enfermées dans des pratiques culturelles.   

Sortir de l'ombre et trouver les mots, les gestes, les actions pour dire le Juste et l'Injuste et ainsi accéder à l'espace public démocratique. En faire un levier de transformation individuelle et collective. La démarche s’appuie sur la capacité à dire le Juste et l'Injuste pour agir à travers 4 intelligences collectives appelées "Intelligences citoyennes" qui vont de la narration à l’action.

Pendant ces 3 jours, il s’agit de découvrir et de pratiquer des méthodes d’animation permettant avec des publics non familiarisés avec la parole et l’action de construire ensemble une parole politique, un “pouvoir d’agir”. Trois jours pour se dire et agir avec les autres, inventer, créer et se mobiliser autour des injustices subies, touchant en particulier les femmes.

L’enjeu est de vivre soi-même la méthodologie des Intelligences citoyennes pour la faire vivre sur le terrain. Cette méthodologie est le fruit de longues années de pratique dans l’éducation populaire ici et ailleurs dans le monde. La créativité, le geste, le corps, la parole, le théâtre, l’écriture... tous les registres de l’expression humaine sont mobilisés au plus près des vécus, de l’émotion, loin des discours théoriques, en partant des ressources de chaque personne, en les mettant sur un pied d’égalité.  

Sur base de témoignages d’injustices vécues, le groupe construit une parole solidaire, élabore une approche critique, des revendications, des pistes d’actions ou des projets de vie, des initiatives de quartiers, des innovations culturelles et sociales…bref, s’organise de façon solidaire vers une action politique.

A l'issue des 3 jours, les personnes participantes seront à même de mobiliser les outils d’intelligence collective explorés et se verront ainsi dotées de moyens d’action supplémentaires pour animer à leur tour des groupes vivant des injustices.

Cet atelier d’apprentissage est donc particulièrement pertinent pour les personnes intervenant en première ligne qui accompagnent des femmes ayant subi des injustices.


Dates : 21, 22 ET 23 mai 2024 (l’inscription vaut pour les 3 jours). Le groupe suit une évolution particulière et un climat de confiance sera établi ; il est demandé aux personnes participantes de s’engager pendant les 3 jours.

Horaires : 9h30-16h30 => accueil à 9h avec café

Lieu : Maison Amazone, rue du Méridien 10 - 1210 Bruxelles - Salle A207

Frais d’inscription : 60 euros pour les 3 jours (soit 20 euros par jour). 
Les frais d’inscriptions ne peuvent constituer un obstacle. Si tel est le cas, écrivez-nous à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Le lunch n'est pas inclus. Vous pouvez amené votre lunch, sinon il y a des magasins et des sandwicheries dans le quartier.

Public: Personnes de première ligne accompagnant des femmes ayant subi des injustices et/ou femmes ayant subi des injustices.

Une attestation de participation pourra être demandée à l’UF par les participantes.

Un programme détaillé vous parviendra ultérieurement après inscription.

Inscription : Le paiement formalise l'inscription. Merci de contacter Aïcha pour procéder au paiement : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

 

 

Actualités

  • BASE DE DONNÉES RÉGINE BEAUTHIER

    Avec le soutien de l'Université des Femmes, Femmes de droit est fière d'annoncer la création de la base de données Régine Beauthier. Pour en savoir plus https://www.facebook.com/universitedesfemmesasbl/?locale=fr_FR    En savoir +
  • AGENDA DES ACTIVITÉS

    JOURNÉE D'ÉTUDE « Soigner les soignant·e·s? Pour une meilleure consultation gynécologique! »Jeudi 18 avril 2024, de 9h à 16h30La journée d'étude aura comme but d’exposer et d’interroger les conditions de travail En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5