CollectionsPensées Féministes, Agirs Féministes, Vies de Femmes, Cahiers de l'Université des Femmes

Le trajet du soin : penser l'accessibilité de la ville à partir des pratiques de mobilité quotidiennes des femmes travailleuses du 'care' à Bruxelles

cahiers_uf_15_emmanuel
20,00 € l'unité

Le trajet du soin : penser l'accessibilité de la ville à partir des pratiques de mobilité quotidiennes des femmes travailleuses du care à Bruxelles

Noémie EMMANUEL

(Collection « Cahiers de l'UF »; n°15), 2021, 126 p.

« Comment lutter - en tant qu'urbaniste - contre les obstacles que les rapports sociaux inégalitaires dressent dans les parcours de vie des citadines et citadins ? L'auteure s'est interrogée sur ce qu'il était possible de faire à ce sujet, au départ de la pratique urbanistique. Et s'est posé la question : que diraient, en termes d'inégalité, les trajets différenciés des hommes et des femmes ? Et comment lutter contre les obstacles que ces mêmes inégalités dressent dans les parcours de vie des citadines et citadins ?
Parce que le travail du care et les pratiques de mobilité qu'il gènère croisent les dimensions spatiales, sociales et temporelles de nos quotidiens, il offre un angle pour penser le développement de nouvelles manières d'habiter la ville. Il invite à appréhender les pratiques de mobilité quotidiennes des citadines et des citadins à la fois comme une ressource fondamentale mais également comme une contrainte. Il donne aussi à voir la proximité comme une ressource fondamentale de la ville qui répond - en partie - au poids que les rapports sociaux font peser sur les personnes et leurs mobilités. Le care apparaît alors comme un paradigme essentiel dans l'aménagement d'une ville plus accessible, plus égalitaire. »

Table des matières

Introduction

I. Les mobilités aux prises avec les inégalités

II. (Re)penser les schémas urbains au prisme des rapports sociaux

III. Résultats

IV. Retour aux hypothèses et recommandations

Conclusion

 

Mon panier

Le panier est vide